Etat des lieux des importations de textile en France

17 janvier 2006

Importation textile et emploi

Importation de textile en France : Accord sur les mutations dans le textile : une "capitulation" selon la CGT

PARIS, 16 jan 2006 (AFP) - La fédération CGT du textile a qualifié de "plan de capitulation" le double accord signé ce lundi entre le gouvernement et les professionnels pour accompagner les mutations économiques du secteur, y voyant un "ramassis de dispositions connues et inadaptées".


Employée d'une usine à Ningbo

Les ministres délégués à l'Emploi et à l'Industrie, Gérard Larcher et François Loos, signent ce lundi à 16h00 un "double-accord" avec le patronat, visant à "accompagner les mutations économiques du secteur", en mettant notamment en place des programmes de formation et des plans de gestion prévisionnelle des emplois.

"Le plan proposé est un plan de capitulation qui vise à conditionner psychologiquement les salariés concernés", écrit la CGT dans un communiqué.

"Les propositions avancées par le gouvernement et le patronat du textile, de l'habillement et des cuirs ne sont qu'un ramassis de dispositions connues, usées, inadaptées qui n'ont jamais rien solutionné depuis qu'elles sont en place", poursuit-elle.

Selon la CGT, toutes ces mesures "existent depuis longtemps et cela ne nous empêche pas de perdre régulièrement 2.000 emplois par mois".

"Nos industries ont perdu 50% des entreprises et des emplois ces dix dernières années, alors que la smicardisation progresse dans nos branches, jusqu'à ces coefficients très qualifiés", poursuit la fédération.

Elle estime que le plan "tourne le dos à tout espoir de reconquête, d'investissement, de recherche, de création de nouveaux produits", tandis que gouvernement et patronat "baissent les bras face à l'investissement de produits chinois ou indiens".

"Ce n'est pas un hasard si parallèlement l'accord salarial minable signé le 20 septembre pour les rémunérations minimum entérine une smicardisationdans des industries à 80% d'ouvriers et ouvrières", conclut la CGT.

Source : Fashionmag, Newsletter du 16/01/2006

Posté par Carol Anne à 07:41 AM - - Commentaires [14] - Permalien [#]


04 janvier 2006

Synthèse : la Chine a déferlé,...

Les importations de textile en France : Etat des lieux

l La redistribution des cartes internationales

On dira qu'il y avait un "Avant-2005" et qu'il y a un "Après-2005" pour l'industrie textile française.
La déferlante des importations en provenance de Chine, devenue cette année le deuxième fournisseur de la France en textile comme en habillement (les importations chinoises d'habillement sont en croissance de 60% en valeur au cours des sept premiers mois de l'année), modifie profondément le jeu commercial. Alors que les importations françaises sont quasi stables pendant la période, cette poussée se fait au détriment des autres pays partenaires habituels de la France, comme l'Italie et le Portugal, respectivement premier et huitième fournisseurs de la France de textile-habillement, et surtout du Maghreb. La Tunisie et le Maroc, respectivement deuxième et troisième fournisseurs de La France en vêtements tissés, perdent des parts de marché. L'équilibre de la zone Paneuromed paraît très compromis, tandis que d'autres pays asiatiques, comme le Bangladesh, l'Inde ou le Pakistan, subissent eux aussi cet effet d'éviction.

Force est donc de constater que la Chine a déferlé ! ... > Vous le constaterez d'ailleurs au travers de la lecture de notre BLOG !!

l La fin des quotas

Le 1er janvier 2005, après quarante d'ans d'encadrement des échanges commerciaux de textile-habillement, les quotas disparaissent. Ce fut le signal de départ à l'accélération de la redistribution des cartes de l'Industrie Textile mondiale.
Dès la fin janvier 2005, on parle de "tsunami chinois". Au premier trimestre, la hausse des importations chinoises de produits textiles vers l'Union Européenne est colossale dans certaines catégories de produits libérés le 1er janvier : +534% pour les pullovers et +413% pour les pantalons d'homme, par exemple.
L'industrie textile européenne prend la déferlante de plein fouet.
Le 10 mars, Euratex, l'association européenne regroupant les fédérations des industriels du textile et de l'habillement, demande officiellement et avec force à la Comission Européenne d'invoquer la clause de sauvegarde à l'encontre de la Chine. Douze catégories de produits, parmi les plus touchées par l'explosion
des importations chinoises, sont proposées par Euratex pour bénéficier de ce filet de protection. Le 10 juin, un accord est signé entre l'UE et la Chine. Il rétablit des quotas jusqu'en 2007 pour dix catégories de produits (voir le message édité sur ce blog : "ce qui change en 2006" !)
A peine signé, cet accord déclenche une nouvelle crise : des millions de poduits, à nouveau sous quotas, sont bloqués dans les ports européens pendant l'été, faute d'avoir obtenu à temps la nouvelle licence d'importation nécessaire. Le 5 septembre, un nouvel accord est conclu pour assouplir l'accord du 10 juin et débloquer les marchandises. Il se solde par des augmentations substantielles des quotas autorisés et une plus grande flexibilité dans leur utilisation.

L'Union Européenne est apparue comme divisée entre les pays libéraux et les autres, entre les distributeurs et certains industriels opposés aux quotas et d'autres industriels qui les souhaitent...


l L'Avenir de la filière textile en France !?


Devant la mondialisation qui s'intensifie, les entreprises françaises doivent s'armer pour le futur...
Après le choc violent de cette année et, alors même que les grands italiens doivent se restructurer, les entreprises françaises/européennes vont-elles pouvoir affirmer leur raison d'être, faire valoir leurs savoir-faire, leur créativité, leur connaissance de la demande et des exigences de la Mode sur des marchés mondiaux complètement bouleversés ?

L'Industrie Textile mise sur :

l les pôles de compétitivité
qui misent sur des synergies pour renforcer leur visibilité internationale : trois pôles ont été retenus :
- Techtera (Technical Textiles Rhône-Alpes), tourné vers les textiles techniques et fonctionnels
- Up-tex (le pôle du Nord-Pas-de-Calais) axé sur l'innovation
- Fibres naturelles Grand Est, pour les fibres issues du bois, du textile et du papier

l le Luxe
qui sort son épingle du jeu : les grands du Luxe sont parvenus à bénéficier cette année de la montée en puissance des marchés émergents, et ils ont retrouvé une croissance à deux chiffres !

l des concentrations, et l'appel à des fonds d'investissements étrangers sur les marchés dynamiques, exemples : luxe, sport, lingerie... 
ex: Sara Lee au fond d'investissements américain Sun Capital Partners ; ou la marque française Aubade, acquise par Calida, le numéro un de la lingerie en Suisse. Princesse Tam Tam, enfin, qui a entamé des discussions exclusives avec le groupe japonais Fast Retailing.

Voici les grandes lignes de l'état des lieux des importations de textile, en France pour l'Année 2005 ! Ces grandes lignes devraient se poursuivre en 2006, si aucun évènement extérieur ne vient " perturber le jeu du commerce mondial "...

Remerciements, extraits du Journal du Textile 5-12 décembre 2005


  • Cédric Bendif, Carol Anne Jolley, Céline Vandendriessche

Posté par Celine VDD à 10:13 PM - - Commentaires [10] - Permalien [#]

03 janvier 2006

Malette de veille

RECHERCHE DES OUTILS DE VEILLE

La recherche de nos outils de veille s’est effectuée à partir des éléments de notre cours de « VEILLE ET INTELLIGENCE COMPETITIVE » délivré par Monsieur Jean-Paul PINTE mais aussi à partir de la liste des outils de veille qu’il propose sur son site (malette de veille). Notre choix s’est fait en fonction de notre matériel informatique, de l’accessibilité gratuite de ses outils sur le net, de leur exploitation.

Commun@utice

http://communautice.icl-lille.fr/veille.php

Nous nous sommes enregistrés sur un site d’experts dans le but de dépister les dernières nouveautés en matière de veille. Cette communauté n’a pas traité le sujet des textiles, mais régulièrement nous avons reçu des commentaires sur les outils de veille, leur évolution, leur utilité, leur disponibilité, les nouveautés, et des informations sur les règles d’exploitation d’image sur le net que nous avons pris en compte (respect de la propriété intellectuelle). L’inconvénient est que cette communauté traite de beaucoup de sujets de veille et notre boîte était envahie de messages pas toujours intéressants (des thèmes autres que le textile). Nous n’avons pas traité le sujet textile, mais tenu compte au maximum de leurs commentaires au sujet des outils de veille.

Veille.com

http://www.veille.com/

TELECHARGEMENT DES OUTILS DE VEILLE

Le téléchargement de nos outils de veille s’est effectué à partir de :

01Net (télécharger.com) que nous connaissions par ailleurs

http://www.01net.com/index.html

Agentland, un site entièrement dédié aux " Agents intelligents " Cybelle, en est le guide. C’est une créature virtuelle mi-robot, mi-femme. Nous avons utilisé : la section « Télécharger » du site qui offre quelques 600 outils gratuits.

Agentland

http://www.agentland.fr/

MOTEURS DE RECHERCHE

Nous avons choisi Google, car il nous a donné le plus grand nombre de réponses à partir des mots clés : IMPORTATION TEXTILE (6 370 000 réponses), ce qui nous a semblé être un bon départ pour trouver les meilleurs sites référencés en la matière. Cependant la recherche d’informations s’est très vite avèrée longue et fastidieuse avec des données parfois obsolètes ou redondantes.

Google

http://www.google.fr/

les agents intelligents

Copernic Agent Basic consulte simultanément les meilleurs moteurs de recherche en utilisant 10 domaines de recherche, donnant ainsi accès à environ 90 moteurs de recherche et répertoires. Il recueille les résultats de plusieurs sources et aide à exploiter le web de façon optimale et automatisée. Il nous a donné des résultats plus pertinents, donc moins nombreux (une cinquantaine de résultats environ à chaque requête). Nous avons trouvé des documents sous format PDF qui semblaient émaner de nulle part, mais de par leur contenu, ils nous ont permis de les rattacher à des sites, institutions, syndicats professionnels et grandes entreprises. 

Copernic Agent Basic

http://www.copernic.com/fr/

sites de news

Google News est un moteur de recherche spécialisé dans l'actualité. Il analyse de nombreuses sources d'information en ligne. Les informations sont mises à jour en temps réel si bien qu'un article est disponible sur le moteur de recherche quelques minutes après sa mise en ligne sur le site d'actualité. Mots clés : IMPORTATION TEXTILE, nous recevions des alertes régulières qui nous ont permis d’alimenter en grande partie notre blog.

Google actualités

http://news.google.fr/

Google alertes

http://www.google.fr/alerts?hl=fr

Les Alertes Google sont des courriers électroniques qui sont envoyés automatiquement sur vos boîtes lorsque de nouveaux résultats correspondent aux termes de recherche que vous avez définis. Il existe actuellement trois types d'alertes : "actualités ", " Web " et " Actualités et Web ". Il faut saisir les mots-clés définissant le sujet de recherche, préciser la fréquence de réception des alertes désirée et indiquer son adresse e-mail.

Résultat

27 alertes depuis le 26 novembre 2005

exemple d'article reccueilli

Alertes Google sur : importation textile

France-Chine: un voile diplomatique sur le textile
Libération - Paris,France
... En attendant, nous demandons aux acheteurs européens de textile chinois, dont nous contrôlons les certificats d'importation, de lever un peu le pied ...

Webplanete

http://news.webplanete.net/index.php

Près de 350 sources d'informations francophones existent sous forme de fils RSS. Ce site rassemble tous les flux en ligne, classés en quinze rubriques (actualités, finance, sport...), et de sous-catégories. Les données sont mises à jour en permanence et un moteur de recherche efficace permet de se retrouver dans le nombre impressionnant d'informations publiées quotidiennement. On peut aussi s'inscrire gratuitement afin de recevoir des newsletters ou des alertes par mail sur des sujets particuliers. C’est un outil très simple et très agréable à utiliser. Mots clés : IMPORTATION TEXTILE. L’inconvénient : l'ajout du mot FRANCE, il nous citait régulièrement des articles sur le XV de France !

metamoteur cartographique

Ce métamoteur de recherche utilise une interface visuelle originale pour accéder à l’information recherchée. Les résultats des requêtes sont présentés sous forme de cartes, peuplées de sphères symbolisant les sites trouvés. Il s’appuie sur les pages indexées par une quinzaine d'autres moteurs (Voilà, Lycos, Yahoo!, Google...), il permet de mener des recherches très précises, sans qu'il soit nécessaire de maîtriser les opérateurs boléens. La cartographie ne nous a pas permis, à notre sens, d’établir une carte suffisamment intéressante. Nous y avons d’ailleurs retrouvé notre blog. Nous ne l’avons pas utilisée.

Kartoo

http://www.kartoo.com/

REFERENCEMENT

Nous avons tenté de comprendre le référencement à travers un document que nous avons commandé sur le net (offert par le site Mirti, que nous ne présenterons pas volontairement ici, car il n’est disponible que sur enregistrement sur leur site. Ce document (dédié au référencement des sites) nous a mis en alerte sur l’utilisation de nos mots clés, les liens, et les rubriques que nous allions créer. Nous avons été référencés sur Google dans les 3 jours après la création de notre blog le 23 octobre.

Guide du référencement Mirti
http://www.mirti.com

Vous trouverez ci après un état de notre référencement sur le net effectué à partir de :

Abondance, tout savoir sur les portails et moteurs de recherche

http://www.abondance.com/

http://methodologies.abondance.com/

http://methodologies.abondance.com/referencement.html

http://www.soumission-manuelle.com/

(nous avons mis le cheminement de notre démarche)

Résultat :

Etat de la présence du site http://importtextilefr.canalblog.com dans les outils de recherche majeurs

48 pages indexées sur Google France (FR)

31 pages indexées sur Yahoo.fr (FR) Yahoo!

Yahoo bloque parfois de façon volontaire certaines des requêtes.

Il se peut qu'il affiche 0 à d'autres moments, pour l'avoir expérimenté, mais ce jour il affichait bien 31

1 page indexée sur MSN (FR)

1 page indexée sur Aol (FR)

15 pages indexées sur Dir.com (FR)

Abondance, nous a présenté par ailleurs une liste très complète de portails et de moteurs de recherche tout en expliquant leurs spécificités afin de les utiliser de façon optimale comme par exemple la syntaxe d’interrogation des moteurs de recherche.

FORUM DE DISCUSSIONS

Nous nous sommes inscrits sur le forum : Communauté d'échange et de partage sur une thématique liée au commerce international. L'accès aux différents clubs est gratuit, réservé aux professionnels après validation par les webconseillers de Planetexport.  Nous y avons trouvé l’excellent document intitulé Big Bang Textile 2005 : analyse par categories tests (catégorie, chiffres clés et documentation).


Planete export

http://www.planetexport.fr/clubs/clubs.asp

Liste de diffusion

De par nos contacts professionnels et ceux recueillis dans des articles dans la presse, ou sur le web, nous avons pu constituer une liste de diffusion afin de présenter le développement de notre blog à des experts, ou acteurs de l’industrie textile et professionnels.

MOTS CLES

IMPORTATION TEXTILE

textile importation

import export textile

quota textile

libéralisation textile

contingent textile

industrie textile


La recherche par mots clés va nous permettre d’aborder la géographie de notre recherche, nous ne voulions pas nous concentrer sur le dossier de la Chine exclusivement, force est de constater qu’avec les nouvelles donnes de la mondialisation, l’entrée de la Chine à l’OMC, la fin des quotas textiles et l’échéance fixée au 1er janvier 2005, nous étions au cœur de l’actualité. Difficile par conséquent d’ignorer ce dossier. Il est à noter que ce sont les échanges mondiaux qui se sont vus bouleversés par cette phase finale de libéralisation des quotas, chaque pays subissant l’impact négatif sur sa propre industrie textile. A chaque fois que nous tapions IMPORTATION TEXTILE, sur Google, dans Copernic Agent Basic, sur Kartoo, les résultats pointaient majoritairement du doigt la Chine. C’est la raison pour laquelle notre synthèse porte sur l’impact des importations de textiles chinois en France.


SUIVI DE LA PRESSE PROFESSIONNELLE NON ACCESSIBLE VIA LE NET

Le Journal du Textile

ABONNEMENT A UNE NEWS LETTER

Fashionmag

http://www.fashionmag.fr/news/index.php

SITES INTERNET

Pour démarrer le sujet des importations de textiles en France, nous avons travaillé essentiellement à partir de 2 sites :

­­­­ L’OMC ***

Comprendre, connaître l’organisation mondiale du commerce

http://www.wto.org/french/thewto_f/whatis_f/whatis_f.htm
Les accords de l'OMC
http://www.wto.org/french/docs_f/legal_f/legal_f.htm
Accord relatif aux textiles et aux vêtements (ATV)
http://www.wto.org/french/docs_f/legal_f/ursum_f.htm#cAgreement
Textiles : retour au régime normal
http://www.wto.org/french/thewto_f/whatis_f/tif_f/agrm5_f.htm

­­­­TEXTILES DE FRANCE****

Un service d’information sur l’industrie française du textile, ses caractéristiques, ses métiers et les défis auxquels elle est confrontée, proposé par l’Union des industries textiles (UIT)

http://www.textile.fr/

Notre travail a aussi consisté en la lecture des liens que proposent tous les sites que nous avons visités. Ils font souvent référence à d'autres sites, des articles, des renseignements qui ne nous ont pas échappés et qui nous ont permis de tisser notre toile.


FRANCE 2***

Une appréciation toute particulière pour le site de France 2, très convivial, vivant et complet de par ses infos, vidéos et références ; accessible à tous de par sa navigation facile.

http://info.france2.fr/dossiers/monde/6751909-fr.php


Conclusion :

Nous n’avons pas rencontré de problèmes majeurs, nous avons testé les outils de veille et avons opté pour ceux qui nous semblaient conviviaux et dégageant des résultats intéressants.

Il est à noter quand même que nous avons subi nous aussi de plein fouet ce sujet brûlant en terme de positionnement sur les moteurs de recherche, nous étions référencés mais difficile de nous trouver de par les mots clés : IMPORTATION TEXTILE à cause du nombre extrêmement important d’articles, de sites… autour de ce thème ce qui finissait par nous « noyer dans la masse ».

Nous avons échangé avec la communauté de veilleurs (Veille.com) pour comprendre la situation. Nous étions référencés puisqu'on nous lisait.  Nous avons reconsidéré nos mots clés. Cet après midi en tapant IMPORTATION TEXTILE sur google, nous étions situés page 1. Ce soir nous avons disparu (le 13 janvier 2006).

Posté par Carol Anne à 08:32 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2006

Communiqué : ce qui change en 2006 !

EXTRAIT DU SITE DGDDI INFO TEXTILE ET CHAUSSURES  2006
(
Direction générale des douanes et des droits indirects)


Importations de textiles de Chine, ce qui change en  2006


= les marchandises  actuellement soumises à licence d'importation :
Les marchandises  relevant des catégories textiles 2, 2a, 4, 5, 6, 7, 20, 26, 31, 39 et 115  restent soumises à une licence d'importation en 2006.
La licence exigée  est celle de l'année d'expédition de la marchandise de la République  populaire de Chine. Ce n'est donc ni l'année d'expédition d'un autre pays  ou territoire (Hong-Kong par exemple), ni l'année de la
mise en libre  pratique dans la Communauté.

= les marchandises actuellement soumises  à document de surveillance :
A compter du 1er janvier 2006, la mise en  libre pratique des produits des catégories 1, 3, 3a, 8, 9, 12, 13, 14, 15,  16, 17, ex20, 22, 23, 28, 29, 35, 78, 83, 97, 117, 118, 122, 136A, 156,  157, 159, 163
n'est plus soumise à la production d'un document de  surveillance, quelle que soit la date d'expédition du produit.

Rappel catégories :
http://sigl.cec.eu.int/products.html


"MEILLEURS VOEUX pour 2006" et bonne lecture !

Posté par Celine VDD à 06:28 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 décembre 2005

Information et publication

  • ctcoe

    La Lettre de conjoncture

Document de conjoncture publié mensuellement, la Lettre de conjoncture de l’IFM est un instrument d'information et de veille pour les professionnels, ayant pour mission de détecter et analyser les changements conjoncturels. Chaque mois, l’éditorial aborde une question d’actualité illustrée des dernières statistiques pertinentes. Les thèmes régulièrement traités dans la Lettre de conjoncture sont les suivants :

- l’analyse de la consommation finale textile-habillement, grâce aux données provenant du panel distributeurs et de l’enquête consommateurs de l’IFM

- le suivi de la conjoncture de la France, des grands pays de l’Union Européenne, des États-Unis et des principaux pays d’Asie (consommation finale, production, échanges extérieurs)

- l’étude des échanges commerciaux

- un Point Pays de deux pages dressant les caractéristiques et la position concurrentielle dans le panorama mondial du pays étudié

novembre 2005

octobre 2005             

septembre 2005

juillet 2005                        

juin 2005                        

mai 2005                      

avril 2005                        

mars 2005                        

février 2005                        

janvier 2005                        

Les Tableaux de Bord de l’Observatoire Économique

Les tableaux de bord personnalisés sont réalisés à la demande des pouvoirs publics, des organisations professionnelles et des entreprises, et assurent le suivi conjoncturel d’un certain nombre d’indicateurs clefs. Régulièrement, un tableau de bord retraçant les évolutions de la production, de la consommation et des échanges dans les grandes régions du monde est mis en ligne.

juin 2005                       

mai 2005                      

avril 2005                        

mars 2005                       

janvier 2005                        

march_1Comprendre les marchés 01

Le textile-habillement des nouveaux membres de l'Union Européenne : Enjeux et défis

Les nouveaux membres de l’UE

Leur profil économique

La chaîne de la valeur textile-habillement

Les échanges commerciaux textile-habillement entre l'UE à 15 et les pays accédants

Le poids des douze pays accédants dans les échanges commerciaux avec l'UE à 15

La forte dépendance des pays accédants par rapport au débouché européen

Le rôle décisif de l'Allemagne et de l'Italie dans les échanges

L'intégration des nouveaux membres dans la chaîne de la valeur textile-habillement

La sous-traitance : formes, avantages et limites

Les caractéristiques de l’offre des nouveaux membres

Les importations textile-habillement de l'UE à 15 en provenance de Roumanie et de Bulgarie

Les principaux concurrents de l'UE dans les pays accédants

Le profil de l'industrie textile-habillement des nouveaux membres

Les chiffres clés du textile-habillement

La place du textile-habillement dans l'économie des nouveaux membres

Les atouts et faiblesses de l'industrie textile-habillement des douze nouveaux membres

L'adhésion à l'UE et ses conséquences pour l'industrie des anciens, nouveaux et futurs membres

La fin de l'Accord sur le Textile et le Vêtement

Les défis à relever

L'élargissement : de nouvelles opportunités pour les distributeurs

L'impact de la démographie et des niveaux de prix sur la consommation

Les dépenses de consommation dans les douze pays accédants

La structure des dépenses de consommation par poste

Les coefficients budgétaires habillement* et les dépenses d’habillement par tête

La distribution d'habillement : modernisation et occidentalisation

march_2Comprendre les marchés 02

La competitivité des pays de la zone EUROMED

Une région hétérogène

Niveau de revenu

L’ouverture

Le textile-habillement tisse les relations entre les deux rives

Le textile-habillement des pays du pourtour méditerranéen

Une industrie récente

Quels sont les acteurs ?

Compétitivité et concurrence internationale

Les parts de marché

Les concurrents

Les facteurs de compétitivité

Les défis à relever

La fin de l’ATV

L’ouverture des marchés des pays du pourtour méditerranéen

Les stratégies de réponse

Les achats de machine

L’investissement dans le secteur textile-habillement

Les stratégies nationales

livre_chine_ifmLes Données Clés du Textile-Habillement Chinois 

Menaces et opportunités

La Chine, usine du monde ?

Capacités de production textile-habillement

Puissance commerciale

Offre globale et couverture amont/aval de la filière

Impact de la libéralisation des échanges (entrée dans l’OMC et suppression des quotas)

L'importance stratégique du textile-habillement pour la Chine

Poids dans l’économie chinoise

Performances du textile-habillement chinois et selon les secteurs, les entreprises et les régions

Organisation de la filière

Le marché chinois : un potentiel pour les entreprises européennes ?

Dépenses et marchés de consommation

Hétérogénéité quantitative et qualitative de la demande : urbain/rural, côte/intérieur

Budgets habillement des consommateurs

Principales segmentations du marché des vêtements

Tendances et habitudes de consommation

Circuits de distribution

Place des marques étrangères

Potentiel de croissance du marché à l'horizon 2005 - 2010

le_grd_bazarLe grand bazar mondial

La folle aventure de ces produits apparemment bien de chez nous

Laurence Benhamou

Journaliste économique à l'Agence France Presse

Critique sur la Mondialisation

Voir le chapitre consacré au textile/habillement.

Une approche originale de la suppression des quotas.

Posté par Carol Anne à 09:49 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 décembre 2005

Les fédérations textiles

Institut Français Textile – Habillement

http://www.ifth.org

Fédération Française du Prêt à Porter Féminin

http://www.pretaporter.com

Fédération Française de la Couture

http://www.modeaparis.com

Fédération Nationale de l’Habillement

http://www.federation-habillement.fr

Fédération de l’ennoblissement Textile

http://www.textile.fr/fet

Fédération Française des Industries Lainière et Cotonière

http://www.fedcoton-laine.com

Fédération Expertise Textile

http://www.la-federation.com

Fédération Française des Dentelles et Broderies

http://www.ffdb.net/

Fédération des Industries des peintures, encres, couleurs, colles et adhésifs

http://www.fipec.org

Union des Constructeurs de matériel Textile de France

http://www.ucmtf.com

Valorisation de l’Innovation dans l’Ameublement

http://www.via.asso.fr

Syndicat de l’Ennoblissement Textile de Lyon et Région

http://www.setlr.org

Fédération Internationale de la Filterie

http://www.fif-sewing-europe.com

Association européenne du Textile / Habillement

http://www.euratex.org

Chambre Syndicale de l’habillement

http://www.professionsmode.com

Posté par Carol Anne à 10:28 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La Chine investit en équipement

Chine en position de force grâce à ses achats massifs de machines

PARIS, 20 déc 2005 (AFP) - L'afflux des textiles chinois sur le marché mondial, qui représentent déjà 33% des importations européennes, ne cesse de s'accentuer après les achats massifs de machines textiles effectués par la Chine depuis 2004, selon les chiffres de l'Institut français de la mode.


Ouvrières dans une usine de confection à Hanoi - Photo : Hoang Dinh Nam

Pour 2005, année où a pris fin le régime des quotas sur le textile, la part de la Chine sera passée de 14% à 23% des importations américaines d'habillement en valeur et de 23% à 33% pour l'Europe par rapport à 2004, relève le Centre textile de conjoncture et d'observation économique (CTCOE) de l'IFM (Institut français de la mode), dans sa lettre de décembre.

Au total, les importations américaines d'habillement en provenance de la Chine auront augmenté de 82% en 2005 tandis que celles de l'Europe auront progressé de 50%, alors que les importations totales de ces deux régions n'ont augmenté respectivement que de 8% et 4%.

L'industrie textile chinoise grignote les parts de marchés de ses concurrents, principalement asiatiques: sur la période, la part des autres pays d'Asie a reculé de 39% à 36% dans les importations américaines et de 32% à 25% dans les importations européennes.

Selon l'étude du CTCOE, cette progression s'explique notamment par les investissements massifs de la Chine dans ses capacités de production.

"Dernière année avant la disparition des quotas, 2004 a traduit dans les investissements textiles les positions commerciales anticipées par les différents pays libéralisés. La Chine en est l'exemple le plus frappant, investissant de manière exponentielle depuis 2003", note le CTCOE.

En 2004, la Chine a acheté 74% des métiers à tisser neufs (48.231 sur les 65.534 métiers livrés dans le monde), soit 20 fois les investissements du second grand investisseur mondial, la Turquie.

Le CTCOE indique qu'au total, la Chine a investi, sur les dix dernières années, dix fois plus que les quatre plus gros investisseurs mondiaux sur la même période (Taïwan, Italie, Turquie, Corée du sud).

  • Source : Fashionmag News letter du 20/12/2005

Posté par Carol Anne à 07:47 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 décembre 2005

Calendriers des salons textiles 2006

Ces informations nous ont été transmises par le Centre Art et Industrie qui se charge (entre autres) en collaboration avec le Centre Textile de Lyon de mener des actions de lobbying auprès d'industriels du textile dans le domaine de la création par le biais de réunions, de compte-rendus de salons. 

Contact : Environnement Maison, 11 bis place Charles Roussel, 59200 Tourcoing, Tél. 03 20 28 96 86,
site : www.textile-creation.com

La création, les valeurs ajoutées, les textiles innovants n'auront ils pas un impact certain pour la sauvegarde des industries textiles ? 

Saluons au passage la démarche du Centre Art et Industrie dont la vocation n'est autre que d'informer les industriels de la région, sur les courants en terme de création, de collection, de les encourager, de les inciter à se différencier, à proposer de nouveaux produits, à être perfomants.... 

JANVIER
= 11 - 14, HEIMTEXTIL, Francfort, Allemagne, www.heimtextil.messefrankfurt.de, Textiles de maison
= 14 - 17, DOMOTEX, Hannovre, Allemagne, www.domotex.de, Tapis - Revêtements de sol
= 17 - 22, IDEO BAIN, Paris, Pte de Versailles, www.ideobain.com, Salle de bains
= 20 - 23, MACEF SPRING, Milan, Espagne, www.macefprimavera.it, Arts de la table, articles ménagers
= 21 - 24, TEXTIL HOGAR, Valence, Espagne, www.textilhogar.feriavalencia.com, Textiles de maison
= 27 - 31, MAISON ET OBJET, Paris Nord Villepinte, www.maison-objet.com, Textile, table, objets, déco, accessoires
= 31 - 03/02, INTERIOR LIFESTYLE, Las Vegas, Etats-Unis, www.heimtextil.de, Textiles de maison, objets

FÉVRIER
= 01 - 03, SURFACES 2006, Las Vegas, Etats-Unis, www.surfaceexpo.com, Sols
= 01 - 03, PITTI FILATI, Florence, Italie, www.pittimmagine.it, Fils
= 05 - 08, INTIRIO, Gand, Belgique, www.intirio.be, Décoration intérieure, textiles de maison
= 07 - 11, R+T, Stuttgart, Allemagne, www.messe-stuttgart.de/r+t/, Stores, fermetures, fenêtres
= 21 - 24, PREMIERE VISION PLURIEL, Paris Nord Villepinte, www.premierevision.fr  Text. Habillement, dessins, fils, acces.

MARS
= 21 - 23, DECOSIT HKG, Hong Kong, Chine, www.decosit.com  Tissus ameublement, revêtement sièges
= 28 - 30, DOMOTEX ASIA CHINA FLOOR, Shanghaï, Chine, www.domotexasiachinafloor.com, Sols
= 31 - 03/04, NEW YORK HOME TEXT. SHOW, New York, Etats-Unis, www.nyhometextiles.com, Textiles de maison

AVRIL
= 04 - 07, MOSBUILD, Moscou, Russie, www.mosbuild.com/eng, Bâtiment, décoration, textile
= 13 - 18, PITTI LIVING, Milan, Italie, www.pittiliving.it, Textiles, objets, accessoires de déco

MAI
= 09 - 12, SCOPERTA, Milan, Italie, www.scopertaexpo.it, Textiles ameublement
= 19 - 23, PROPOSTE, Côme, Italie, www.propostefair.it, Textiles ameublement

JUIN
= 12 - 14, AVANTEX - TECHTEXTIL, Francfort, Allemagne, www.techtextil.messefrankfurt.com, Tissus à usage technique, non tissé
= 14 - 16, INTERIOR LIFESTYLE AMBIENTE, Tokyo, Japon, www.interior-lifestyle.com, Objets, décoration, textile

JUILLET
= 05 - 07, PITTI FILATI, Florence, Italie, www.pittimmagine.it, Fils

AOUT
= 13 - 16, NEW YORK HOME TEXT. SHOW, New York, Etats-Unis, www.nyhometextiles.com, Textiles de maison
= 25 - 29, TENDANCE LIFESTYLE, Francfort, Allemagne, www.messefrankfurt.com, Objets décoration, arts de la table

SEPTEMBRE
= 01 - 05, MAISON ET OBJET, Paris Nord Villepinte, www.maison-objet.com, Textile, table, objets, déco, accessoires
= 02 - 06, BIENNALE DES EDITEURS , Paris, Carrousel du Louvre, www.biennaledecoration.com, Editeurs tissus ameublement
= 08 - 11, MACEF AUTUMN, Milan, Espagne, www.macefprimavera.it, Arts de la table, articles ménagers
= 09 - 12, DECOSIT, Bruxelles, Belgique, www.decosit.be, Tissus ameublement, revêtement sièges
= 09 - 12, INDIGO, Bruxelles, Belgique, www.indigo-salon.com, Dessins maison
= 19 - 22, PREMIERE VISION PLURIEL, Paris Nord Villepinte, www.premierevision.fr, Text. Habillement, dessins, fils, acces
= 19 - 22, HEIMTEXTIL & AMBIENTE ROSSIJA, Moscou, Russie, www.messefrankfurt.de, Textiles maison et objets déco
=
21 - 25, ABITARE II TEMPO, Vérone, Italie, www.abitareiltempo.it, Meubles et tissus éditeurs
= 26 - 30, CERSAIE, Bologne, Italie, www.cersaie.it, Céramiques, salle de bains

OCTOBRE
= 13 - 22, INTERIEUR 06, Courtrai, Belgique, www.interieur.be, Design dans l'habitat

NOVEMBRE
= 05 - 09, EQUIP'HOTEL, Paris, Porte de Versailles, www.equiphotel.fr, Equipements hôtels, cafés, collectivités
= 14 - 17, EQUIP'BAIE, Paris, Porte de Versailles, www.equipbaie.com, Baie, fenêtre

Posté par Carol Anne à 03:42 PM - - Commentaires [4] - Permalien [#]

19 décembre 2005

La Chine et les droits de douanes à l'exportation de produits textiles

La Chine annulera les droits de douane à l'exportation des produits textiles l'année prochaine

BEIJING, 16 décembre (XINHUANET) -- La Chine annulera les droits de  douane qu'elle impose aux produits textiles exportés à l'étranger  à partir de l'année prochaine, et maintiendra les droits de douane à l'importation flexibles sur le coton qui est en dehors du quota  d'importation, a annoncé jeudi Jin Renqing, ministre chinois des  Finances. 

Jin, également directeur de la Commission des Droits de douane relevant du Conseil des Affaires d'Etat, a indiqué que les droits  d'exportation sur les produits textiles que la Chine avait imposé  tôt en 2005 visaient à sauvegarder l'ordre normal du commerce  textile dans le monde. 

Comme la Chine est parvenue à des accords avec l'Union  européenne et les Etats-Unis sur les limitations de la quantité de produits textiles exportés sur les deux marchés, cela  constituerait une double barrière pour les producteurs et  exportateurs textiles chinois si les droits de douane à  l'exportation étaient maintenus, selon Jin.

Tous les droits de douane à l'exportation sur les produits  textiles seront annulés à partir du premier janvier 2006.

Jin a par ailleurs ajouté que les droits de douane flexibles  sur le coton importé en dehors du quota d'importation avait été  créés pour maintenir la stabilité du prix du coton en Chine, et le taux des droits varie entre 5 % et 40 %.

  • Source : News Xinhuanet.com du 17 décembre 2005

Posté par Carol Anne à 08:10 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 décembre 2005

Up-Tex passe à l'action

Le pôle de compétitivité du Nord passe à l'action,
Up-Tex se prépare à labelliser ses premiers projets...

Ultime séminaire de présentation du rôle et du mode de fonctionnement du pôle de compétitivité textile régional.
André BEIRNAERT, son Président tenait à rencontrer les chercheurs pour leur expliquer les deux grands axes d'Up-Tex :

l les textiles innovants ;
l la personnalisation de l'offre

ainsi que trois chantiers structurants :

l le Centre Européen des Textiles innovants ;
l le Laboratoire intégré de dentelle de Calais ;
l et
le Quartier Faubourg des Modes (...)

"L'objectif d'Up-Tex est d'augmenter le chiffre d'affaire des entreprises de 4 milliards d'euros et de créer 15.000 emplois supplémentaires d'ici à 2015. Il veut convaincre la filière textile de travailler main dans la main ; il faut favoriser l'innovation dans la filière."

- Le premier projet : Agrobiotex, concerne l'élaboration de structures textiles à partir d'agroressources par des procédés éco-efficients (permettant de substituer au pétrole des produits agricoles).
- L
e deuxième projet sur le non-tissé est actuellement en cours de validation.

Pour susciter les vocations, Stephan VERRIN, le Délégué Général du Pôle a rappelé les premières actions concrètes inaugurées par Up-Tex :

l Lancement d'une étude sur la "customisation de la production" confiée à l'Institut Français de la Mode (Ifm) ; 

l
Accueil à Lille, en Avril 2006, d'un Symposium International sur les non-tissés en partenaire avec l'Association Européenne des Producteurs de non-tissés (Edana : European Disposables And Nonwovens Association)
l Développement de l'Intelligence Economique* par le biais d'un partenariat avec l'Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique (
Adit)

Sans oublier la mise en place d'Ateliers de l'innovation autour de cinq thèmes : univers de la maison ; habillement et vêtements innovants ; santé-hygiène ; textile et transport ; textile et environnement. Véritables lieux d'échanges, ces Ateliers visent à croiser les besoins du marché et les technologies disponibles, à confronter la prospective et la veille pour faire émerger les idées dans chaque domaine et structurer les appels à projet dans le cadre d'Up-Tex.

Posté par Celine VDD à 09:21 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 décembre 2005

Industrie textile habillement ou industrie aéronautique ?

Airbus contre textile ?

La Chine achète 150 Airbus A320, Le Nouvel Observateur, 5 décembre 2005
Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a signé le 5 décembre dernier  à Matignon un contrat portant sur la commande de 150 Airbus A320 pour un montant évalué à 9,75 milliards de dollars en échange de la signature d'un accord de coopération. qui prévoit l'implantation en Chine d'une chaîne d'assemblage d'appareils de la famille A320. Au total, dix accords et six contrats commerciaux d'un montant de 9 milliards d'euros. Un protocole financier d'un montant de 150 millions d'euros a notamment été signé pour la construction de la ligne à grande vitesse Shitai. La société Eurocopter a décroché un contrat avec Harbin Aviation pour le développement conjoint d'un hélicoptère de six tonnes. Alcatel a signé un accord avec Chinasat pour la fourniture d'un satellite de télécommunications.

Difficile dans ces conditions d’aborder le lourd dossier des importations de textiles chinois en France.


France-Chine: un voile diplomatique sur le textile, un article de Frédéric PONS, Libération, 6 décembre 2005
Pas un mot, par exemple, n'a été prononcé sur le grave conflit qui continue à opposer la France, l'Union européenne et la Chine sur le dossier ultrasensible de l'industrie textile depuis la fin de l'accord multifibre qui a levé tous les quotas d'exportation, le 1er janvier dernier ... «le textile est la monnaie d'échange de l'Europe en Chine. Des milliers d'emplois sont supprimés dans l'indifférence générale en échange de gros contrats du genre Airbus ou centrales nucléaires»...

Airbus, poids lourd fragile des échanges franco-chinois, Le Nouvel Observateur, 5 décembre 2005
… En 2004, les exportations de la France vers la Chine ont atteint 7,4 milliards d'euros. Les Airbus ont donc représenté 19% des ventes françaises en Chine. Parallèlement, le déficit commercial entre la France et la Chine s'est creusé, passant à 11,8 milliards d'euros en 2004 (contre 9,3 milliards en 2003), car les importations ont bondi de 23% à 17,7 milliards d'euros. Pourtant le commerce entre la France et la Chine est "déséquilibré" parce qu'il "faut vendre 800 millions de chemises pour acheter un (Airbus) A380", soulignait début mai à Paris le ministre chinois du Commerce Bo Xilai.

  • Cédric Bendif, Carol Anne Jolley, Céline Vandendriessche

Posté par Carol Anne à 06:35 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2005

La filière textile veut sauver ses protections douanières

L'Union des industries textiles prône la fermeté face au raz-de-marée chinois.

Florentin Collomp

[03 décembre 2005]

APRÈS l'envol spectaculaire des importations venant de Chine cette année, la filière textile française s'inquiète des négociations à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qui se tiendront du 13 au 18 décembre à Hongkong. «L'Union des industries textiles (UIT) préfère qu'il n'y ait pas d'accord plutôt que d'accepter un libre échange unilatéral», a affirmé hier Guillaume Sarkozy, président de cette fédération du Medef, lors d'une conférence de presse. Selon lui, l'Europe a suffisamment fait d'efforts dans l'ouverture à la concurrence mondiale. Au point d'en payer le prix aujourd'hui.
«Depuis 1994, l'Europe a réduit de 22% ses tarifs douaniers, laissant les importations de textile-habillement progresser d'un milliard d'euros par an, poursuit Guillaume Sarlozy. Or nous n'avons pas eu de concessions réciproques des pays tiers.» A l'entrée de l'Europe, les droits de douane sont de 4% sur les tissus et de 12% (soit 8% en moyenne) sur les articles d'habillement. La plupart des pays affichent des droits supérieurs, avec même des pics à 50, voire à 60% sur certains produits. L'UIT réclame donc une négociation sectorielle à Hongkong pour harmoniser ces tarifs, avant toute dérégulation des échanges.
Preuve de l'enjeu : l'invasion de produits chinois constatée cette année. La Chine s'est arrogé 40% des importations européennes de textile-habillement, soit dix points de plus en un an, malgré le retour des quotas sur dix catégories de vêtements (chemisiers, pantalons, pulls...) en juillet.

Chute de l'emploi

Conséquence : les emplois du secteur ont chuté de 6% sur les six premiers mois de l'année – et de 25% dans le tissage de laine ou de 30% dans la filature. L'Europe s'est ainsi vu reléguer au second rang des exportateurs de textiles dans le monde derrière la Chine. «A l'exception de l'Inde, du Pakistan, du Bangladesh et de la Turquie, tous les exportateurs de vêtements perdent des parts de marché», constate Guillaume Sarkozy. Le Maghreb recule ainsi de 10%, l'Indonésie de 17%, le Vietnam de 10%... Au-delà des quelque 150 000 emplois qui restent en France dans la filière, il s'agit de préserver l'avenir des quelque 6 à 7 millions d'emplois chez nos partenaires de la zone Paneuromed (UE, Europe de l'Est, Maghreb, Turquie).

Posté par cedricben à 10:35 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Textile: PACA mise sur l'export

Près d’un an après la levée partielle des quotas d’importation de textile en Europe, la filière continue de se mobiliser en Paca pour faire face à la concurrence asiatique. Cette semaine, pendant trois jours, une quinzaine d’industriels locaux du textile ont accueilli six « acheteurs » pour le compte de grandes surfaces internationales (Russie, Taïwan, Mexique, Japon, Grande-Bretagne, Etats-Unis et Australie).

En parallèle, une centaine d’acteurs se sont réunis pour faire le point sur le programme « Tela di Aracne ». Lancé en juin 2004 avec l’aide de l’Europe, celui-ci regroupe des pays des deux rives de la Méditerranée (Italie, Espagne, France, Grèce, Tunisie et Maroc). « Tela di Aracne » amplifie l’action du système productif local (SPL) créé à Marseille en 2002. Un regroupement qui a déjà permis de créer un guichet unique à l’export sous la forme d’un site Internet. Le SPL envisage également d’implanter sur Marseille, au printemps 2006, une plateforme de services (fabrication des séries de prototypes, finition, conditionnement, etc.).

Dans les deux cas, les efforts se concentrent sur le développement du commerce à l’export. « Il y a cinq ans, seuls 10 % du chiffre d’affaires des industries textiles de Paca provenait de l’exportation, souligne Didier Parakian, président délégué de la chambre de l’habillement. Aujourd’hui nous sommes à 30 %. L’objectif est d’atteindre 50 %. »

Mais dans cette stratégie à l’export, tous ne seront pas gagnants. La levée des quotas d’importations pourrait fragiliser le partenariat des créateurs français avec le Maghreb. « Pour l’instant, la proximité du Maghreb est intéressante, mais si demain les industriels français veulent faire fabriquer en Asie, ils le feront », estime Sabine Bernasconi, conseillère municipale (UMP) en charge du dossier.

  • Source: 20 minute, journal.

Posté par cedricben à 10:31 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 décembre 2005

L'industrie textile française dénonce les "tricheries" chinoises

L'industrie textile française dénonce les "tricheries" chinoises

MARSEILLE, 28 nov 2005 (AFP) - Guillaume Sarkozy, président de l'Union des industries textiles (UIT), a déclaré lundi que les acteurs occidentaux du secteur ne savaient pas "que les Chinois tricheraient à ce point-là" lors de leur entrée dans la compétition mondiale.

g_sarkozy
Guillaume Sarkozy - Photo : Philippe Huguen

"On ne savait pas que les Chinois tricheraient à ce point-là", s'est exclamé M. Sarkozy, lors d'un colloque intitulé "330 jours après la fin des quotas" sur les produits textiles chinois, dans le cadre des 2e Rencontres de la Cité euroméditerranéenne de la Mode à Marseille.

"Nous avons en face des partenaires chinois aux pratiques déloyales, qui n'hésitent pas à copier" les créations et dont le "financement des investissements" est sujet à caution, a fustigé le dirigeant patronal, dont l'entreprise textile installée dans la Somme a été placée en redressement judiciaire fin septembre.

L'année 2005 est "absolument catastrophique": les baisses de production atteignent "30% dans la filature et 20% dans le tissage" et le secteur textile et habillement qui compte actuellement 160.000 emplois doit s'attendre à en perdre "environ 50.000 dans les 5 à 6 ans", a-t-il ajouté.

La concurrence chinoise a aussi touché de plein fouet les pays du pourtour méditerranéen où le textile "tient parfois la première place dans les exportations industrielles" et représente 4 millions d'emplois, a souligné Karim Laraki, économiste en développement durable à Rabat.

Entre janvier et septembre 2005, "les exportations marocaines ont baissé de 10 à 15%", a avancé M. Laraki, mettant en avant le lancement de plans triennaux de soutien tant au Maroc qu'en Tunisie pour faire face.

Pour lui toutefois, tous les pays du sud ne sont pas sur un pied d'égalité dans le combat pour une maîtrise des prix notamment en raison du coût de l'énergie: "le kWh coûte 0,045 dollar en Tunisie, 0,07 USD en Turquie et 0,09 USD au Maroc".

L'évolution depuis le début de l'année délivre "un message relativement inquiétant", a estimé Fabrice Hatem, économiste à l'Agence française pour les investissements internationaux.

"L'embryon de complémentarité industrielle qui s'était ébauchée entre l'Europe occidentale et les pays de la zone MEDA par le biais des investissements connaît un ralentissement de croissance", a relevé M. Hatem.

La zone MEDA, programme de partenariat euro-méditerranéen, englobe l'Algérie, l'Autorité palestinienne, Chypre, l'Egypte, Israël, la Jordanie, le Liban, Malte, le Maroc, la Syrie, la Tunisie et la Turquie. 90% de ses exportations textiles partent pour l'Union européenne, où elles ne représentent que le quart des importations.

Ainsi, le secteur du textile-confection absorbait "10% des investissements étrangers en 2003, 6,4% en 2004 et 2,2% en 2005: cette raréfaction des investissements touche particulièrement le Maroc et la Tunisie mais épargne la Turquie", a-t-il détaillé.

Posté par Carol Anne à 02:49 AM - - Commentaires [8] - Permalien [#]

25 novembre 2005

Vidéos : le textile source de conflits

Notre blog vous propose ci dessous quatre vidéos en provenance du site de France2, dans lesquelles vous trouverez des informations notamment sur les caractéristiques du textile chinois ainsi que sur les quotas d'importation, sources de conflits permanent.

france24 Textiles en provenance de Chine
Textile: la fin des quotas et ses conséquences
Le grand boom du textile chinois
La fin des quotas textiles

ATTENTION : ces liens n'amènent pas directement sur les vidéos ! Ils vous amènent sur le site de France 2, sur la page textile. Vous n'aurez plus qu'à cliquer sur les liens vidéos que vous trouverez en bas à droite. Bonnes vidéos !

  • Cédric Bendif, Carol Anne Jolley, Céline Vandendriessche

Posté par Carol Anne à 10:57 AM - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Big Bang Textile 2005 : analyse par categories tests

La libéralisation des quotas (le retour des textiles dans le champs d’application des règles du GATT) s’est effectuée par 4 phases successives sur 10 années.

l Etape 1 : 1er janv. 1995 jusqu’au 31 déc. 1997

l Etape 2 : 1er janv. 1998 jusqu’au 31 déc. 2001

l Etape 3 : 1er janv. 2002 jusqu’au 31 déc. 2004

l Etape 4 : 1er janv. 2005

Pourquoi sur 10 ans ?

Pour permettre aux importateurs et exportateurs de s’adapter.

Objectif :

La suppression des contingents

Catégories de textiles et de vêtement concernés :

l peignés et filés,

l tissus,

l articles confectionnés,

l vêtements.

Méthode :

4 phases pour l’intégration progressive en volume de chacune de ces catégories pour arriver à terme à leur intégration totale .

L’Union des Industries textiles dresse un bilan dans un document qui s’intitule Big Bang Textile 2005. On y trouve :

l Liste des produits libérés en dernière phase

l Production française et européenne

l Consommation apparente (importations – exportations)

l Niveau et utilisation des quotas

l Evolution des importations et taux de pénétration

  • Cédric Bendif, Carol Anne Jolley, Céline Vandendriessche

Posté par Carol Anne à 12:22 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 novembre 2005

Le textile français attend son label

Habillement Le ministre de l'Industrie annonce le lancement d'un label «création française». Il espère ainsi inverser la tendance au déclin des emplois du secteur.

Florentin Collomp

[23 novembre 2005]

LES SUPPRESSIONS d'emplois dans le textile se poursuivent. Les faillites se multiplient. Dernière en date, le producteur de dentelles Desseilles Textiles de Calais vient d'être placé en redressement judiciaire, menaçant 283 emplois. Après une diminution des effectifs de 40% entre 1995 et 2003, la décrue se poursuivait depuis au rythme de 9% par an. La levée des quotas sur les importations chinoises au début de l'année (avant leur réintroduction sur certains produits en juillet) a accéléré la tendance. «Les diminutions d'effectifs se poursuivront cette année mais, dans le même temps, la masse salariale dans l'habillement reste stable, ce qui correspond à une amélioration des compétences», précise le ministre de l'Industrie, François Loos.

«Mode in France»

Pour tenter de redynamiser la filière, le ministère de l'Industrie étudie plusieurs mesures. La plus symbolique, la création d'un label insistant sur une création plutôt qu'une fabrication française, est confirmée (nos éditions du 29 octobre). «Il s'agit d'une marque collective montrant qu'un produit est créé en France et dont la fabrication est lancée en France, même si elle n'y est pas complètement réalisée. Y auraient droit les industriels conservant un certain niveau de production en France, qui reste à négocier», a précisé François Loos hier, lors d'une rencontre avec Le Figaro.

L'intitulé d'un tel label n'est pas encore arrêté. «Dessiné en France», «design by France», «mode française» ou «mode in France» ont été évoqués. Le ministère souhaite toutefois éviter une dénomination trop proche de «made in France» pour éviter toute ambiguïté. Le seuil nécessaire de production locale – vraisemblablement entre 15 et 30% – est en cours de négociation avec l'Union française des industries de l'habillement.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes sera chargée d'en vérifier l'application. Les Douanes, quant à elles, offriront à ce label une protection contre la contrefaçon. «L'idée est de faire revenir des productions en France», espère François Loos. Le ministre de l'Industrie veut encourager la filière textile à s'organiser pour promouvoir la créativité française à l'étranger. «Il y a un potentiel énorme qui est sous-exploité», estime-t-il. Par ailleurs, il va porter le montant des crédits d'impôt création de 5 à 10%, en y incluant les dépenses de marketing. Il a également demandé à Oseo (l'organisme né du rapprochement de l'Agence nationale de valorisation de la recherche, de la Banque du développement des PME et de l'Agence des PME) de mieux garantir les prêts des entreprises de ce secteur en mal de financement.

«L'industrie est forte quand elle maîtrise toute la chaîne, de la fabrication à la distribution. C'est la marque qui donne de la valeur, pas le prix de revient à la sortie de l'usine. Le danger menace les industriels qui ne sont que façonniers», explique le ministre. Objectif : mieux préparer la levée – en théorie définitive, cette fois – des quotas fin 2007, que cela n'avait été le cas pour l'échéance du 1er janvier dernier.

Posté par cedricben à 04:58 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 novembre 2005

Quota : Gateau empoisonné ou pain béni ?

L'abolition des quotas ne fait pas que des malheureux !

A qui profite la situation ? comment certains tirent t'ils leur épingle du jeu ?

Les données économiques ne mentent pas : la France affiche une augmentation des ses exportations de vêtement de 8%.

A lire : Coup de froid sur le textile (http://www.terra-economica.info/a1749.html) un article de Hervé Fournier, Terra Economica

Vos appréciations sont les bienvenues !

  • Cédric Bendif, Carol Anne Jolley, Céline Vandendriessche

Posté par Carol Anne à 09:41 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La France veut limiter les importations chinoises

Les premières estimations des importations de vêtements en provenance de Chine ont provoqué une vive réaction. Près de trois mois après la suppression des quotas, les industriels européens du secteur, français et italiens en tête, demandent au commissaire européen au commerce, Peter Mandelson, de suspendre l'importation libre de douze types de vêtements en provenance de ce pays. Ils n'ont pas obtenu gain de cause, mais la pression s'accentue.

Guillaume Sarkozy, président de l'Union française des industries textiles (UIT), a dit attendre, samedi 19 mars, "la bonne décision dans les meilleurs délais". "La situation s'est extrêmement dégradée ; des importations chinoises sur certains produits ont été multipliées par cinq en quelques mois", a-t-il affirmé. La veille, le ministre français du commerce extérieur, François Loos, avait assuré "partager l'inquiétude" des industriels français. Selon lui, une "clause de sauvegarde" (qui bloquerait la hausse des importations) "doit pouvoir être appliquée".

En un an, les ventes chinoises de vêtements et autres produits textiles (chaussettes, couvertures...) vers l'Union européenne, deuxième marché majeur pour la Chine après les Etats-Unis, ont augmenté de 46,5 %, selon l'organisation professionnelle Euratex. Celles-ci se sont accélérées depuis le 1er janvier, date de la levée totale des quotas.

ABSENCE DE RÉCIPROCITÉ

"Ce n'est pas que nous avons peur de la concurrence (...), mais nos partenaires chinois n'acceptent pas les règles d'entrée dans l'OMC", explique M. Sarkozy. La Chine, grâce à sa monnaie sous-évaluée, détruit, dit-il, ce qu'il reste des deux millions et demi d'emplois de ce secteur en Europe, dont 200 000 en France."

La colère de ces chefs d'entreprise se nourrit de l'absence de réciprocité. La France demande, en effet, depuis plusieurs années, aux pays émergents de baisser leurs droits de douane, car les produits européens sont taxés jusqu'à 80 % alors qu'en échange l'Europe applique aux produits chinois et indiens, notamment, un droit d'importation de 10 %. Les Européens préféreraient privilégier les pays du Maghreb, en vertu de la stratégie européenne de partenariat méditerranéen (Tunisie, Maroc, Turquie, Egypte...) initiée il y a dix ans.

Dans ce concert de critiques, il existe des voix dissonantes. Selon un rapport de la banque britannique HSBC, publié vendredi 18 mars, l'abolition des quotas d'importation textile permet à la Grande-Bretagne, par exemple, de conserver un taux d'inflation modéré. Si les prix baissent de 5 % par an, l'inflation sera elle-même réduite de 0,2 % à 0,3 %. Par ailleurs, note HSBC, les vêtements à bas prix dopent les dépenses en habillement ­ en Grande-Bretagne, elles ont bondi de 75 % depuis 1997 ­ et permettront aux nombreuses chaînes de magasins de vêtements, gros acheteurs de produits chinois, d'économiser de 20 % à 30 % sur leurs achats dans les cinq prochaines années

Posté par cedricben à 07:09 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2005

Séminaire : le retour des quotas, mode d'emploi

La Fédération de la Maille organise le 15 novembre et le 15 décembre 2005, à son siège de Clichy,  une journée de formation consacrée à la crise des quotas chinois.

Ce séminaire, animé notamment par Emmanuelle Butaud, directrice des affaires économiques et internationales à l'Union des industries textiles (Uit) et Gérard Bertrand, chef du bureau textile à la Direction générale des entreprises (Dge) de la Commission Européenne, ainsi que par différents spécialistes de terrain, est consacré à

la nouvelle donne après la réintroduction de quotas limitant les importations chinoises.

Il s'articulera en trois thèmes :

l les enjeux des accords de Shanghaï et de Pékin et les prospectives à l'horizon 2007-2008 ;

l le contexte réglementaire et douanier (le cadre des échanges internationaux, les règles d'or de l'importation et du dédouanement, les problèmes liés aux licences d'importation et aux taxes d'exportation chinoises) ;

l les nouvelles perspectives, et notamment la diversification des approvisionnements.

Renseignements : 01.47.56.32.13

  • Cédric Bendif, Carol Anne Jolley,  Céline Vandendriessche

Posté par Celine VDD à 03:07 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]