05 décembre 2005

Textile: PACA mise sur l'export

Près d’un an après la levée partielle des quotas d’importation de textile en Europe, la filière continue de se mobiliser en Paca pour faire face à la concurrence asiatique. Cette semaine, pendant trois jours, une quinzaine d’industriels locaux du textile ont accueilli six « acheteurs » pour le compte de grandes surfaces internationales (Russie, Taïwan, Mexique, Japon, Grande-Bretagne, Etats-Unis et Australie).

En parallèle, une centaine d’acteurs se sont réunis pour faire le point sur le programme « Tela di Aracne ». Lancé en juin 2004 avec l’aide de l’Europe, celui-ci regroupe des pays des deux rives de la Méditerranée (Italie, Espagne, France, Grèce, Tunisie et Maroc). « Tela di Aracne » amplifie l’action du système productif local (SPL) créé à Marseille en 2002. Un regroupement qui a déjà permis de créer un guichet unique à l’export sous la forme d’un site Internet. Le SPL envisage également d’implanter sur Marseille, au printemps 2006, une plateforme de services (fabrication des séries de prototypes, finition, conditionnement, etc.).

Dans les deux cas, les efforts se concentrent sur le développement du commerce à l’export. « Il y a cinq ans, seuls 10 % du chiffre d’affaires des industries textiles de Paca provenait de l’exportation, souligne Didier Parakian, président délégué de la chambre de l’habillement. Aujourd’hui nous sommes à 30 %. L’objectif est d’atteindre 50 %. »

Mais dans cette stratégie à l’export, tous ne seront pas gagnants. La levée des quotas d’importations pourrait fragiliser le partenariat des créateurs français avec le Maghreb. « Pour l’instant, la proximité du Maghreb est intéressante, mais si demain les industriels français veulent faire fabriquer en Asie, ils le feront », estime Sabine Bernasconi, conseillère municipale (UMP) en charge du dossier.

  • Source: 20 minute, journal.

Posté par cedricben à 10:31 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Textile: PACA mise sur l'export

Nouveau commentaire