08 décembre 2005

Industrie textile habillement ou industrie aéronautique ?

Airbus contre textile ?

La Chine achète 150 Airbus A320, Le Nouvel Observateur, 5 décembre 2005
Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a signé le 5 décembre dernier  à Matignon un contrat portant sur la commande de 150 Airbus A320 pour un montant évalué à 9,75 milliards de dollars en échange de la signature d'un accord de coopération. qui prévoit l'implantation en Chine d'une chaîne d'assemblage d'appareils de la famille A320. Au total, dix accords et six contrats commerciaux d'un montant de 9 milliards d'euros. Un protocole financier d'un montant de 150 millions d'euros a notamment été signé pour la construction de la ligne à grande vitesse Shitai. La société Eurocopter a décroché un contrat avec Harbin Aviation pour le développement conjoint d'un hélicoptère de six tonnes. Alcatel a signé un accord avec Chinasat pour la fourniture d'un satellite de télécommunications.

Difficile dans ces conditions d’aborder le lourd dossier des importations de textiles chinois en France.


France-Chine: un voile diplomatique sur le textile, un article de Frédéric PONS, Libération, 6 décembre 2005
Pas un mot, par exemple, n'a été prononcé sur le grave conflit qui continue à opposer la France, l'Union européenne et la Chine sur le dossier ultrasensible de l'industrie textile depuis la fin de l'accord multifibre qui a levé tous les quotas d'exportation, le 1er janvier dernier ... «le textile est la monnaie d'échange de l'Europe en Chine. Des milliers d'emplois sont supprimés dans l'indifférence générale en échange de gros contrats du genre Airbus ou centrales nucléaires»...

Airbus, poids lourd fragile des échanges franco-chinois, Le Nouvel Observateur, 5 décembre 2005
… En 2004, les exportations de la France vers la Chine ont atteint 7,4 milliards d'euros. Les Airbus ont donc représenté 19% des ventes françaises en Chine. Parallèlement, le déficit commercial entre la France et la Chine s'est creusé, passant à 11,8 milliards d'euros en 2004 (contre 9,3 milliards en 2003), car les importations ont bondi de 23% à 17,7 milliards d'euros. Pourtant le commerce entre la France et la Chine est "déséquilibré" parce qu'il "faut vendre 800 millions de chemises pour acheter un (Airbus) A380", soulignait début mai à Paris le ministre chinois du Commerce Bo Xilai.

  • Cédric Bendif, Carol Anne Jolley, Céline Vandendriessche

Posté par Carol Anne à 06:35 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Industrie textile habillement ou industrie aéronautique ?

Nouveau commentaire